Le sel, l’histoire de l’or blanc


                                                                                                                                                 Salines de Bex, les galeries et le train souterrains.

T- Sortie personnel-19

En raison de son usage et surtout de son rôle primordial dans l’alimentation, le sel a toujours été un produit précieux. D’ailleurs, dès le début de l’Antiquité, les routes du sel furent des voies de communications très importantes car elles permettaient son transport depuis les régions productrices vers les zones qui en étaient dépourvues.  En outre, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle – moment où l’on trouva de nouvelles techniques de conservation des aliments –, le sel joua un rôle primordial dans les grandes conquêtes militaires car il offrait la possibilité d’acheminer une multitude de vivres durant les lointains voyages. Il a aussi été une monnaie d'échange, un impôt ou un moyen de rétribution comme en témoigne, aujourd’hui encore, l’étymologie du mot salaire. 



  Nubia, Sicile, entreposage du sel.

Nubia 15

Les recherches archéologiques ont permis de retrouver les traces d’un impôt sur cette précieuse denrée en Egypte, en Chine – à la fin du IIe millénaire avant notre ère – et en Syrie sous le règne des successeurs d’Alexandre le Grand. Par la suite, si de très nombreux Etats ont choisi de taxer le sel, c’est parce qu’il était jugé idoine à ce genre de pratique : les moyens de production étaient en effet très localisés et, par conséquent, d’une surveillance facile. En outre, il était consommé par tout le monde et en quantité relativement égale; l’impôt pouvait ainsi sembler équitable, tant aux citoyens qu’aux percepteurs. Cependant, lorsque de graves crises affamèrent des nations entières – comme durant la Révolution française – cette   taxe pouvait également devenir très impopulaire et susciter de violents combats contre les souverains qui les imposaient. Au fil du temps, cet or blanc a également revêtu un caractère sacré; en effet, les hommes avaient établi une relation étroite entre le sel et le divin, ce qui expliquait son rôle dans la religion, la sorcellerie ou encore dans les superstitions populaires. La symbolique qui lui était associée fut toutefois très ambivalente : tantôt centre de pouvoirs maléfiques comme lorsque la femme de Loth fut changée en statue de sel,  tantôt emblème de pureté et de sagesse quand il était employé dans les cérémonies du baptême.

cours@connaissances.ch  © Alain Meystre 2018